Recuit de régénération

Le recuit de régénération s'opère à une température supérieure à la température de durcissement avec le refroidissement adapté pour obtenir un grain plus grossier.

Le but est d'améliorer l'usinabilité des pièces qui sont soumises à un façonnage par enlèvement de copeaux. Cela se passe à des températures entre 950 °C et 1100 °C. La durée d'arrêt doit être suffisamment longue (1-4h) afin d'obtenir le grossissement des grains souhaité. Cela rend le procédé relativement cher. Étant donné que la croissance des grains s'accompagne d'une détérioration des caractéristiques de la pièce, l'état structural doit revenir à l'état de grains fins par transformation de phase dans le cadre du traitement thermique final (durcissement, cémentation, etc).